Reprise du 21 au 29 oct 2004
au CC d'Uccle 
ULTIMES REPRÉSENTATIONS
du 21 au 29 octobre 2004 

Centre Culturel d'Uccle 
47 rue Rouge
1180 BXL

Tél  : 02/374 04 95 
et 02/374 64 84

E-mail :
info@ccu.be 

Site internet :
www.ccu.be 
 
Pour le spectacle 'Un fou noir au Pays des Blancs' :
Infos & réserv. : 

Tél.: 02/537.01.20

Email : 

info@chargedurhinoceros.org

Website :
  www.chargedurhinoceros.org
 

Une Production de :
"La Charge du Rhinocéros"
Tél.: 02/537.01.20 
Email : fa625127@skynet.be
Site Web : www.chargedurhinoceros.org
Un Fou Noir au Pays des Blancs

"En ce moment, il y a une épuration ethnique au Katanga contre les Kasaïens . Il faut qu'ils partent tous ! Ils ont été renvoyés de leurs maisons... ils ont perdu leur travail... Kolwezi et Likasi ont mis dehors leurs Kasaïens... Ils sont dans des gares, parqués comme du bétail. A la Gare de Likasi, la mortalité a été stabilisée à dix-sept morts par jour." Pie Tshibanda, son épouse et ses enfants ont été de ceux qui durent subitement quitter le Katanga.

L'histoire vraie et touchante de Pie Tshibanda, auteur congolais, psychologue, reconnu, marié, père de 5 enfants, témoin gênant et menacé de mort qui débarque un matin d'hiver à Zaventem.

Il est seul, il est noir, il a perdu sa respectabilité, et surtout sa présomption d'innocence.  Il entreprend alors le parcours du combatant du candidat réfugié politique qui dure plusieurs années.  D'autres années s'écouleront encore avant que sa femme et ses enfants ne puissent le rejoindre.

Un moment bouleversant qui vous touchera droit au coeur.
Psychologue, écrivain auteur d'une dizaine de livres, Pie Tshibanda estime alors devoir dénoncer les massacres dont il est le témoin. Il réalise à cette fin un film vidéo, publie une bande dessinée et écrit des articles qu'il adresse à plusieurs maisons de presse du monde entier.

Il devient alors rapidement un "témoin gênant", et n'a finalement d'autre choix que de quitter son pays et prendre le chemin de l'exil, vers la Belgique.

Dés son arrivée à Zaventem, Pie Tshibanda prend conscience de la différence de culture à laquelle il va être confronté: on le tutoie, on le fouille, on met en doute sa licence en psychologie. Il comprend à cet instant, qu'en franchissant la frontière belge, il n'est plus l'intellectuel estimé qu'il était auparavant.

Il est désormais "un étranger", qui va devoir trouver sa place et faire ses preuves. "En Europe, tu n'as pas droit à l'erreur. Dans le métro, en train, n'égare jamais ton titre de transport. N'oublie jamais d'acheter ton billet... Un noir n'oublie pas, il ne se trompe pas, il n'égare pas... Il triche !" Les premiers mois de Pie Tshibanda en Belgique vont le confronter à la complexité de la procédure d'asile, à la difficulté de trouver un logement lorsqu'on est étranger, à la suspicion que certains réservent à un nouvel arrivant.

Mais ce que nous montre Pie à travers son spectacle, c'est la manière dont de tels préjugés peuvent tomber, la manière dont il est lui-même finalement accepté et reconnu, comme être humain. Il prend lui-même l'initiative de se présenter aux gens du village où il s'est installé, il obtient la reconnaissance de son diplôme de psychologue, et décroche une licence en sciences de la famille et sexualité à l'UCL.

Sa formation l'amène à donner des cours de rattrapage aux enfants. La commune de Court Saint Etienne lui attribuera, à travers un projet d'école de devoirs itinérante une camionnette aménagée en petite salle d'étude, qui le conduit dans six écoles différentes.

Son histoire, Pie Tshibanda nous la conte à travers son spectacle "Un fou noir au pays des blancs". Humaines et nuancées, les paroles de Pie nous touchent, en mettant en évidence le regard que nous portons parfois sur ceux que nous ne connaissons pas, la méfiance que peut nous inspirer la différence.

Un conte plein de poésie qui résonnera encore longtemps après; un spectacle plein d'humour qui nous renvoie nos peurs et nos angoisses, qui nous tend un miroir et reflète nos préjugés, nos comportements d'occidentaux...  Pie Tshibanda va droit au coeur et touche au plus profond, et ç'est plus que nécessaire.

Un spectacle à voir ou à revoir pour être 'up to date' car le spectacle évolue d'année en année, toujours aussi touchant, poétique et infiniment drôle !

Franchement à conseiller à tous sans hésiter !!!


 

Avantage : tarif préférentiel !
Tarif préférentiel proposé par La Charge du Rhinocéros : Vos places au prix de 8 Euros au lieu de 10 Euros (- de 26 ans) et au prix de 10 Euros au lieu de 15 Euros (+ de 26 ans).

Comment obtenir vos places ?

Il vous suffit de réserver vos places en téléphonant au 02/537.01.20 (La Charge du Rhinocéros) et de mentionner le site iDearts pour que le tarif préférentiel vous soit accordé !


  iDearts © 1999-2005 - All rights reserved