Concours : 5 x 2 places à gagner
pour le vendredi 21 février à 20h15
 

CREATION
12 / 02 > 01 / 03 / 2003
Théâtre National/Palace

Mise en scène : Jean-Marie Villégier et Jonathan Duverger
Collaboratrice artistique : Catherine Delattres
Arrangement et direction musicale : Nathalie Stas
Décor : Jean-Marie Abplanalp
Costumes : Patrice Cauchetier
Chorégraphie : Martine Hébette
Interprétation : voir plus bas

THEATRE NATIONAL
AU PALACE

Boulevard Anspach, 85
1000 Bruxelles

RESERV.: 02/203 53 03
(mardi au samedi 11-18h)

E-mail : theatrenational@
theatrenational.be
 

Site officiel :
www.theatrenational.be

> Programme du National
   saison 2002-2003

 

DATES & HORAIRES : 
du 12 février au 1er mars 2003 à 20h15

Les mercredis 19 et 26 février 2003 à 19h30 ;

le dimanche 23 février 2003 à 15h00.

Relâche les 16, 17 et 24 février 2003.

Rencontres avec l'équipe du spectacle : les mercredis 19 et 26 février 2003 à l’issue de la représentation.

>  Journée de conférence :  samedi 15 février 2003 de 10h30 à 16h30 : Le théâtre de Victor Hugo en présence de divers orateurs. 
Participation : 5 € 
(gratuit pour les abonnés).

 

TOURNÉE :

Évreux : Théâtre d’Évreux du 16 au 18 janvier 2003 ;

Saint-Valéry-en-Caux : Le Rayon Vert le 21 janvier 2003 ;

Caen : Théâtre Municipal de Caen les 29 et 30 janvier 2003 ;

Colombes : « L’Avant-scène »  le 4 février 2003 ;

Marseille : Théâtre Toursky les 7 et 8 février 2003 ;

Chatenay-Malabry : Théâtre « La Piscine » du 23 au 27 avril 2003.

L’AMOUR, DU REVE AU REEL

Le bicentenaire de la naissance de Victor Hugo est l'occasion de replonger dans un répertoire théâtral formidable mais peu monté parce que peu commode, avec ses mélanges romantiques de lyrisme et d'humour, de drame et de farce, de tirades et de pochades ? Il fallait donc confier l'affaire à un expert : Jean-Marie Villégier, par exemple, qui nous fit ré-explorer Corneille avec éblouissement. Il venait de découvrir un chef-d'oeuvre caché de Hugo, composé bien longtemps après Hernani et Ruy Blas, qui relate deux aventures de Gallus, un prince allemand du XVIIIe siècle, vieux libertin en quête de chair fraîche et d'innocence à troubler. Derrière l'anecdote comico-tragique de ce diptyque, voici une méditation puissante et douloureuse sur le pouvoir, la vieillesse, la débauche et l'amour. Nul doute que l'art de Villégier la portera à l'incandescence, avec la complicité d'acteurs français et belges.

De la comédie au drame, c’est tout l’écart entre le rêve de l’amour et son ersatz dans le réel, que Victor Hugo exprime dans ce diptyque. Au moment où il écrit, il est au seuil de la vieillesse mais toujours amoureux des femmes et de la vie, plus que jamais désireux d’en jouir pleinement.

A travers Gallus, ultime figure de roi dans son œuvre, il s’interroge sur ce désir d’amour, sur ses possibilités réelles d’accomplissement et sur sa corruption par l’argent, le pouvoir, le paraître. Le personnage qu’il crée, à la fois despote éclairé, débauché et débaucheur, sceptique déclaré et sentimental honteux, est sans doute le plus complexe de tout son théâtre. Face à lui, deux jeunes femmes s’affirment, personnalités contrastées mais toutes deux étonnantes de courage et de dignité dans leur faiblesse de fille proscrite (Nella) ou de fille perdue (Zabeth).

De cette fable en deux temps où la méditation prend le pas sur l’action, au rythme chaloupé de l’alexandrin, les personnages ressortent presque comme des allégories - l’Ame, l’Innocence, la Luxure- ou des figures emblématiques- Don Juan, Faust, Marguerite, Eve, Satan. Pour Jean-Marie Villégier, metteur en scène français de renommée internationale, ces Deux Trouvailles ont quelque chose d’un conte poétique, d’une moralité médiévale. D’où le parti-pris de ne pas ancrer historiquement la pièce mais de lui offrir au contraire un cadre symbolique, où faire battre les coeurs et résonner les vers hugoliens, entre lyrisme et humour noir.

Avec une distribution alternée (voir plus bas), mêlant acteurs belges et français d’envergure, nul doute que vous découvrirez les trésors contrastés d’un théâtre romantique.

Une « perle » à ne pas manquer !



La fable :

Les Deux Trouvailles de Gallus constituent un ensemble formé de deux petites pièces – Margarita, une comédie, et Esca, un drame – qui content sur deux modes qui se répondent, la quête du duc Gallus. Ce Don Juan vieillissant, rassasié de pouvoir et de puissance mais épris d’amour et de liberté, qui cherche dans les sombres forêts d’Allemagne une « faunesse des champs » à corrompre, désirant voir « de la vierge au front pur sortir la courtisane »…

Margarita (comédie en un acte)
Cette quête le mène dans un vieux burg en ruine, au fond de la forêt, où, incognito, guidé par son chambellan, factotum et confident, le vieux baron Gunich, il va découvrir une « perle », Nella qui y vit avec son vieux père dans un dénuement complet.
Droite, pure et fière, Nella s’occupe de son père, le vieux baron d’Holburg qui fut exilé jadis ; elle aime et est aimée de George, jeune homme idéal mais hélas roturier. George n’est pourtant autre que le neveu de Gallus, que ce dernier écarta, enfant, du trône et envoya vivre dans la forêt, ignorant tout de ses origines. Gallus et Gunich, embusqués assistent aux serments d’amour des deux jeunes gens. Le duc surgit dès le départ de George et tente de séduire la jeune fille qui reste totalement insensible aux compliments et aux promesses du vieux libertin. Celui-ci signale alors au vieux Holburg les amours naissantes de sa fille et demande celle-ci en mariage… pour son neveu, à qui il offre le trône qui lui revient de naissance.

Esca (drame en deux actes)
Lison est orpheline et ne possède rien, elle vit dans une pauvre chaumière à l’orée de la forêt. Pourtant elle a eu l’heur de plaire à Harou, un bouvier enrichi qui veut bien la prendre pour femme et lui offrir un destin de paysanne aisée. Le jour du mariage, il arrive, puant le fumier… Lison se prend à rêver d’un autre destin, plus scintillant que celui-là… C’est alors que Gallus et son âme damnée Gunich apparaissent. Méphistophélique, Gallus fait surgir pour elle des bijoux, des parures, du rêve… Elle se laisse emmener et accepte de devenir sa « créature ». Gallus fait d’elle la belle marquise Zabeth, grande courtisane, qui règne sur Paris. Il la couvre de présents, de musique, de poèmes, mais ne lui avoue jamais - ni à Gunich qui a pourtant tout compris -, à quel point il s’est profondément épris d’elle. Il se réfugie dans l’ironie et le rire léger, jugeant que le sentiment amoureux est une aliénation indigne de son rang social et de son âge. Zabeth n’est pas dupe de l’ersatz de rêve qu’il lui propose et comprend que, faute d’être aimée, elle est bien devenue cette « catin des villes », cette icône en strass que Gallus voulait faire d’elle. Pauvre âme déchue, prisonnière du paraître et de l’absence d’amour, elle accuse Gallus de sa perte puis s’empoisonne. Elle est déjà inconsciente lorsqu’il lui murmure vainement qu’il l’adore.


Distribution :
Margarita (comédie)
Gallus : Christian Crahay en alternance avec Patrick Donnay
Gunich : Jean-Pierre Baudson / Alain Trétout
Nella : Candy Saulnier / Karine Fellous
George : Jonathan Duverger
Le Baron : Alfredo Cañavate

Esca (drame)
Lison : Sandrine Bonjean / Sylvie Moussier
Harou : Alfredo Cañavate
Le Nain : Jonathan Duverger
Gallus : Christian Crahay / Patrick Donnay
Gunich : Jean-Pierre Baudson / Alain Trétout
Sillette : Sylvie Moussier / Candy Saulnier
Nantais : Jonathan Duverger
Le Docteur : Alain Trétout / Christian Crahay
Le Choeur : Patrick Donnay / Jean-Pierre Baudson, Karine Fellous / Sandrine Bonjean, Sylvie Moussier / Candy Saulnier

Coproduction Théâtre National de la Communauté Wallonie Bruxelles, L’Illustre Théâtre Compagnie Jean-Marie Villégier, Scène Nationale Evreux-Louviers, Région Haute – Normandie – Théâtre en Région.

REGLEMENT
Désignation des gagnants par tirage au sort parmi les participants. Les gagnants seront avertis par email.  Leurs coordonnées seront transmises à l'accueil de la salle qui tiendra les places à leur disposition .
 
La participation au concours est gratuite.  Les données fournies ne seront pas transmises à des tiers, ni utilisées à d'autres fins que le concours.  

Les personnes qui en feront la demande recevront par la poste plus d'informations sur le programme du National palace.

CONCOURS :
 
5 x 2 Places à gagner
pour le vendredi 21 février à 20h15
Participez jusqu'au
dimanche 16 février à minuit !
Complétez le formulaire :
Email
Nom :
Prénom :
Si vous souhaitez recevoir le programme du Théâtre National par la poste, complétez la suite du formulaire :
Adresse :
CP :
Ville :
 


  iDearts © 1999-2003 - All rights reserved