Les Diablogues
Théâtre-Humour

 

de  Roland Dubillard 
avec
Evelyne Demaude
Valérie Pilate 
Denis Carpentier 

Mise en scène collective

Jardin de ma Soeur
6 > 16/4/05 à 21.00 
(relâche dimanche & lundi)
 
Jardin de ma Soeur
54 rue du Grand Hospice
1000 BXL

Infos & réserv.:
02/217 65 82

Email : 
info@lejardindemasoeur.be

Site officiel : 
www.lejardindemasoeur.be 

SAISON 2004-2005
 

 

Les Diablogues de Roland Dubillard 

Roland Dubillard naît à Paris en 1923.
Dès 1953, il entame sa carrière comme acteur : il est Grégoire dans une suite de dialogues entre deux personnages, Grégoire et Amédée, diffusés quotidiennement dans une émission radiophonique.  
On les retrouvera à la scène en 1975 dans les Diablogues.

Là où un Buster Keaton utilise son corps, Dubillard crée le burlesque dans le langage.  Il s'empêtre comme à dessein dans les mots les plus simples : le moindre d'entre eux et la phrase la plus banale provoquent en chaîne des catastrophes de malentendus, ouvrent des gouffres d'incompréhension et déclenchent un vertige majeur: car il n'y va pas d'autre chose, dans cette oeuvre apparemment bafouillante et incontrôlée, que d'une interrogation essentielle sur l'identité. (www.theatre-contemporain.net)

L'absence, l'indifférence, le statut de l'artiste sont au centre d'un questionnement permanent reliant entre eux chacun des personnages - ou plutôt l'Unique personnage - de l'oeuvre dramaturgique de Roland Dubillard.

Chaque invention de Dubillard a été choisie pour sa complémentarité avec les trois autres.
L'ensemble aboutit à une mise en scène riche en styles de jeu différents : à la fois dans le burlesque, le clownesque, la bouffonnerie et l'onirisme pour faire naître, au coeur de la banalité, des personnages uniques, attachants, maladroits, mystérieux.  Ainsi, une séance de natation se transforme en numéro clownesque, une invitation au restaurant en dîner de bouffons. Un point commun : l'absurdité des personnages, des situations, des dia(b)logues, qui n'est pas sans rappeler Eugène Ionesco.

Un fil rouge permet l'intégration des trois courtes pièces à un ensemble cohérent - Le sketch de Paulette - qui, segmenté en plusieurs parties, vient introduire de manière récurrente l'invention suivante.

Chaque comédien a mis en scène les deux autres dans un des quatre Diablogues. Valérie Pilate, qui a jeté un regard global sur l'ensemble du projet, garantit  l'homogénéité du spectacle. Cette façon de procéder permet une plus grande créativité. Selon ses affinités avec certains styles de jeu, le comédien-metteur en scène peut se concentrer sur le Diablogue de son choix et, avec une grande liberté de moyens, en faire ressortir son propre « grain de folie ».

La scène, épurée, contient le moins d'accessoires possible.
C'est un éclairage approprié à chaque invention qui détermine l'atmosphère de la pièce et délimite l'espace.

Chaque comédien-metteur en scène a une grande liberté d'utilisation de l'espace, de l'éclairage et du son : par exemple, un éclairage discret mais un son en écho, un stroboscope, des entrées et sorties côté public, etc. L'imagination est le maître mot.
Tous les sens du public sont mis en éveil !


 

Avantage : tarif préférentiel !
La place à 5 € (tarif enfants) au lieu de 12 € pour les représentations du jeudi 7 avril et du mercredi 13 avril 2005.

Comment obtenir vos places ?

Il vous suffira de téléphoner pour réserver en mentionnant le site iDearts pour obtenir vos places.
Réserv.: 02/217 65 82


  iDearts © 1999-2003 - All rights reserved