"Notre vie moderne possède un mécanisme clair qui trouve en des valeurs géométriques et ardentes, une éternelle symbolique".
"Le peintre doit, avec du mouvement et de la durée, faire du repos. Et du repos passionné. Le dynamisme de l'inspiration doit se résoudre en statique, devenir immobile en l'immobilité du mur, de l'ensemble architectural en qui seulement la peinture peut réaliser sa destinée".
"Extraire, en négligeant la forme photographique de l'objet, de plus pures formes de beauté n'est donc pas mépriser cet objet, mais désirer et atteindre sa nature profonde, pénétrer l'essence".